CEE

1/4/21 11:15

Comment financer les travaux de rénovation énergétique pour des bâtiments du secteur tertiaire ?

Dans un contexte de maitrise de l’énergie, le parc des bâtiments tertiaires a un objectif de réduction de la consommation énergétique globale de 40 % en 2030 et 60 % en 2050. Le décret tertiaire a mis en place cette obligation. Il existe donc plusieurs moyens de financer les économies d’énergie.

Les certificats d’économies d’énergie

Les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) obligent les fournisseurs et vendeurs d’énergie (les « obligés ») à faire réaliser des économies d’énergie, proportionnelles à leur chiffre d’affaire. Ils doivent promouvoir l’efficacité énergétique auprès de leurs clients et des autres consommateurs d’énergie : ménages, collectivités territoriales ou professionnels.

Ainsi, les bâtiments tertiaires peuvent effectuer des travaux de rénovation énergétique en avançant aucun frais pour certaines opérations telles que l’isolation des tuyaux d’eau chaude, l’isolation des combles et l’isolation des planchers bas.

Les travaux éligibles à un financement CEE sont présentés dans des fiches standardisées.

Le crédit d’impôt pour les TPE/PME dans le cadre du plan de relance

Le crédit d’impôt concerne certaines dépenses visant l’amélioration de l’efficacité énergétique des locaux à usage tertiaire (bureaux, commerces, entrepôts, etc…) des TPE et PME. Son montant est de 30 % des dépenses éligibles, dans la limite de 25 000 € de crédit d’impôt par entreprise. L’entreprise peut faire différents types de travaux en ce qui concerne son isolation et le remplacement de son système de chauffage.                    

Les travaux de rénovation énergétique permettent une réduction significative de la facture d’énergie. Par exemple, l’isolation des tuyaux d’eau chaude permet d’économiser jusqu’à 10% et 100% financé par le dispositif des CEE.