Résidentiel

29/1/21 14:12

Chauffage au fioul : bientôt la fin !

Le bâtiment et en particulier le chauffage, est le deuxième secteur le plus émetteur de CO2 enFrance, avec 20 % des émissions nationales à son actif, soit53 millions de tonnes. Dans un objectif de neutralité carbone en 2050, les chaudières fioul ne pourront plus être installées ou remplacées dans les logements à partir de janvier 2022. Le but est de remplacer d'ici 2028 la totalité de ce type de chauffage. Le fioul étant une énergie très émettrice en gaz à effet de serre.

Le fioul : un combustible fortement utilisé

En France, plus de 3 millions de logements se chauffent encore par le biais d’une chaudière au fioul.  Le nombre de chaudières installées diminue progressivement mais ce n’est pas suffisant. Les pouvoirs publics veulent accélérer le rythme c’est pourquoi un projet de décret est en consultation pour interdire « les systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire consommant à titre principal des combustibles dont les émissions de gaz à effet de serre sont supérieures ou égales à 250gco2eq/kWh PCI est interdite y compris en remplacement d’appareils existants ».

Quels autres types de chauffage peut-on installer ?

Pour remplacer son chauffage vétuste au fioul, il existe des alternatives :

  •  Une chaudière à gaz à condensation
  • Une pompe à chaleur

Certains foyers feront exceptions

La ministre chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, a évoqué des exceptions pour certains foyers car la faisabilité pour installer un nouveau système de chauffage n’est pas toujours au rendez-vous. Les différents cas :

  • Le remplacement du système de chauffage existant est techniquement impossible. 
  • L’impossibilité de raccorder le logement au gaz de ville.
  • L’apport en électricité est insuffisant pour l’installation d’une pompe à chaleur.